AAR - Socio-histoire des pratiques culturelles
Publication originale : Socio-histoire des pratiques culturelles
Accueil


Les dossiers hypermédias


Les dossiers bilingues

Les encyclopédies AAR


Les portails de connaissance AAR
Amsud : la médiathèque latinoaméricaine
Azéri Buta : Le portail consacré à la Culture Azerbaïdjanaise
Averroès : la médiathèque France-Maghreb
Diversité linguistique et culturelle
Mondialisation et développement durable
Peuples et cultures du monde
Sémiotique, culture, communication



Socio-histoire des pratiques culturelles
- Accueil -
Informations


Responsable(s) de cet entretien : Peter Stockinger - PU (INALCO et ESCoM-FMSH, Paris, France)

Date et lieu de l'entretien : Mercredi 2 octobre 2002 -
Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 bld Raspail, 75006, Paris, France


Réalisation : Hélène Challulau (ESCoM-FMSH, Paris, France)


Langue(s) : Français Français


ACCÈS AUX VIDÉOS

Présentation



Les recherches de Roger CHARTIER concernent l’histoire du livre, celle des institutions littéraires ou encore celle des interprétations et appropriation des textes.

Sont abordés dans cet entretien notamment les thèmes de l’histoire, de la « nouvelle histoire », des rapports de l’histoire avec d’autres disciplines des sciences humaines et sociales, la distinction entre cultures orale et écrite, la catégorie de genre et son évolution, l’histoire littéraire et les institutions littéraires.

La question de la « nouvelle histoire » est traitée à partir de l’ouvrage éponyme, écrit en collaboration avec Jacques Revel et Jacques Legoff, publié en 1978. Roger Chartier y souligne l’émergence, à l’intérieur d’un d’énoncé de l’héritage des Annales, de domaines nouveaux qui définissaient des objets, des intérêts que les Annales des années 30 ou 50 n’avaient pas définis. Y est question également d’une réflexion sur le paradoxe de l’histoire qui est à la fois discours et productrice d’un savoir à partir de règles, d’opérations qui lui sont propres.

Exposant les rapports qu’entretiennent entre elles l’histoire, la sociologie et la sémiotique, Roger Chartier met l’accent sur le renouvellement des approches et des discours de part et d’autre : l’histoire s’approprie certaines techniques d’investigation sociologique ; tandis que la démarche telle que celle de Louis Marin intègre à la dimension sémiotique et linguistique la dimension socio historique.

Pour ce qui est de la différence entre cultures orale et écrite, Roger Chartier aborde la problématique de la transcription de l’oralité dans des textes écrits ou de la transmission par l’oralité de textes qui appartiennent à la culture écrite et des multiples liens qui existent entre elles.

Une autre notion développée dans cet entretien est celle du genre et de l’évolution de sa définition à la fois comme « poétique des genres » et catégorie éditoriale.


Roger CHARTIER est directeur d'Etudes à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Il travaille sur l'histoire culturelle de l'Europe moderne, notamment l'histoire du livre et de la lecture. Récemment il s'est concentré sur la relation entre la culture écrite et la littérature en France, en Espagne et en Angleterre.








Dernière mise à jour le 29/06/2016
All rights reserved © ESCoM 2009
Site déposé sur CopyrightFrance.com

Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr