Publication originale : Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis
Accueil

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenska???????????????????blogger?????????Nederlands


FOLLOW US :






Watch videos at Vodpod and more of my videos






Soutien
Ce travail bénéficie d'une aide de l'Agence Nationale de la Recherche portant la référence ANR-08-BLAN-0102-01

Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis
- Accueil -
Informations


Responsable(s) : Muriel Chemouny - ESCoM-FMSH, Paris, France


Date et lieu du tournage : Mardi 15 juillet 2008 - Site du Parc du Château de Ladoucette, Drancy, France


Réalisation : Richard FILLON (ESCoM-FMSH, Paris, France) , Muriel CHEMOUNY (ESCoM-AAR,FMSH, Paris, France) , Leonardo Romei (Dottorato in Scienze della Comunicazione-Sapienza Università di Roma, FMSH-ESCoM, Paris, France)

Langue(s) : Français Français

Issu de l'évènement des AAR : "Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis"


ACCÈS AUX VIDÉOS

Présentation du sujet
Le chantier archéologique situé dans l'enceinte du parc du Château de Ladoucette, qu’Yves LE BECHENNEC dirige à Drancy, en Seine-Saint-Denis, intervient dans le contexte d’un ensemble de fouilles menées par la Mission archéologique départementale depuis 1991 (notamment l'opération "Bobigny Gaulois" dont Yves Le Bechennec a été le coordinateur), et qui a mis en évidence une occupation ininterrompue du territoire depuis l’Antiquité voire depuis la fin de l’époque gauloise.

A partir des connaissances sur la population gauloise des Parisii, dont on a retrouvé des traces dans ce département, il évoque les différentes problématiques auxquelles l’archéologue doit faire face sur ce type de terrain. Après une vision générale du chantier de Drancy, Yves Le Bechennec dresse l’inventaire des objets que l’on extrait de ce site - dont Lionel Pernet, élève conservateur au sein de l’Institut National du Patrimoine, nous en présente un certain nombre -, et nous explique l’interprétation qu’un archéologue peut tirer de ces découvertes.

Yves Le Bechennec fait état ici de son parcours et de l’évolution d’une pratique et d’une pensée de l’archéologie urbaine soumise aux exigences d’un contexte urbain, vers l’archéologie préventive telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui.

Dans son travail, il tient compte de tous les types de collaborations dont l’archéologue à besoin pour effectuer le travail d’interprétation, mais aussi afin d’assurer la continuité des recherches sur un site dans la longue durée. Son travail l’amène aussi à s’interroger sur l’intérêt et la nécessité des recherches archéologiques pour les populations vivant sur les lieux mêmes de ces recherches.







Dernière mise à jour le 24/11/2011
All rights reserved © ESCoM 2009
Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr