Soutien
"Ce travail a bénéficié d'une aide de l'Agence Nationale de la Recherche portant la référence  ANR-08-BLAN-0102-01"

Agence Nationale de la Recherche
|| Sélection de vidéos ||





Pierre JOURDE :
Ecrivain, prix de la critique de l'Académie française, Paris, France

Né en 1955, Pierre Jourde a été professeur de français pendant dix ans, dans divers collèges et lycées (Puyde- Dôme, Pas-de-Calais, Oise, Seine-et-Marne), puis Universitaire, il se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture.
Il a commencé par publier divers essais sur la littérature : "Géographies imaginaires" - "Huysmans : À rebours" - "L'Alcool du silence : sur la décadence" - "Visages du double" - "L'Opérette métaphysique d'Alexandre Vialatte" -, "Empailler le toréador : l'incongru dans la littérature française" - "Littérature et authenticité".
Il a dans le même temps été très remarqué pour la qualité de sa plume satirique. Faisant preuve d’une conception exigeante de la littérature, il dénonce les tares du système éditorial dans "La Littérature sans estomac" (Prix de la critique de l'Académie française) et “Le crétinisme alpin” puis, avec Eric Naulleau, "Petit Déjeuner chez Tyrannie".
Il a également préfacé le volume des "oeuvres" de Marcel Schwob (Belles Lettres, 2002), écrit des textes en collaboration avec des artistes ("Entrée des créatures", dessins de Robert Vigneau, Adana Venci, 2001, "Bouts de monde", illustrations de Barrie Hastings, Le Quai, 1995), des poèmes, des nouvelles. Il a dirigé la revue littéraire "Hesperis" (1999-2002) puis collaboré à divers revues et journaux ("Critique", "NRF", "Marie-Claire", "L'Imbécile de Paris", "La Quinzaine littéraire", "Europe", "Chronic'art", "Autrement", "L'Atelier du roman", "Revue d'esthétique"...).
Son premier roman "Carnage des clowns" (1999) annonce une veine qu’il explore avec succès. Suivent "Dans mon chien", "Pays perdu" (Prix Générations, 2003), “Festins secrets” (Prix de la SGDL, Prix Renaudot des Lycéens, Prix Valéry Larbaud, 2005), “L’Heure et l’ombre”, “L’Oeuvre du propriétaire” (2006).
En 2008, il livre une épopée cocasse “Le Tibet sans peine” et un roman inclassable, une sorte d’objet littéraire non identifié “La Cantatrice avariée”.


  2 manifestation(s) trouvée(s)
 


Aide
Recherche avancée
 
 
 
 
 
 
   
   





Dernière mise à jour le 29/04/2013
All rights reserved © ESCoM 2009
Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr