Publication originale : Anthropologie de la maladie et du mythe au Laos et (...)

Dossiers hypermédias :
Anthropologie de la maladie et du mythe au Laos et en Asie du Sud-Est

Dossiers pédagogiques :




Fran�ais English Español Italiano Polski Russian (Русский)

Anthropologie de la maladie et du mythe au Laos et en Asie du Sud-Est
Accueil Passages Thématiques Lexique

Liste des passages


Intitulé Description Durée
 Présentation de Richard Pottier  Richard Pottier est professeur d’ethnologie à l’université René Descartes, Paris V, faculté des sciences humaines et sociales, Sorbonne. Il est membre du laboratoire « Langues, Musique et Société », unité mixte de recherche 8099, du comité national du CNRS. Spécialiste du Laos, il travaille dans les domaines de l’anthropologie de la maladie et du mythe (mythes de la riziculture). Dans le cadre de son travail sur l’analyse des pratiques thérapeutiques au Laos, il a été fonctionnaire de l’OMS (de 1973 à 1979).  00:00:53
 Etude du système de santé lao et ses possibilités de développement  Richard Pottier nous explique ce qui l'a amené à s'intéresser à l'étude de l'ethnie lao et à son système de santé. Puis il nous en présente la structure, double : l'une gouvernementale, l'autre villageoise. De plus, il met en relief l'interdépendance entre le niveau de vie et la santé.  00:12:11
 Pratiques thérapeutiques lao  Après l'énumération des différents substrats culturels sur lesquels se fondent les pratiques thérapeutiques lao, Richard Pottier nous présente les pratiques elles-mêmes. Il nous permet de saisir les différences entre les thérapies traditionnelles, rituelles, fondées notamment sur la pratique médiumnique d'une part, et les thérapies biomédicales d'autre part.  00:15:51
 Anthropologie médicale  Née dans les pays anglo-saxons, particulièrement aux Etats-Unis entre les années 1950 et 1980, l'anthropologie médicale ou medical anthropology, nous explique Richard Pottier, est un courant de pensée fidèle au paradigme évolutionniste qui s'est penché sur la question de l'explication de la maladie, dans l'optique de donner un sens objectif à la maladie. Ce courant, selon Richard Pottier, a opposé, dans les médecines traditionnelles, d'une part les pratiques empiriques interprétables dans les termes de la biomédecine, d'autre part les autres pratiques jugées irrationnelles, voire "magiques".  00:02:56
 Rattachement au courant de l'anthropologie de la maladie  Richard Pottier affirme son rattachement au courant de l'anthropologie de la maladie, apparu simultanément en France et aux Etats-Unis (anthropology of illness). Contrairement au courant de l'anthropologie médicale, elle s'attache à étudier la maladie dans sa dimension subjective et non plus selon la conception biomédicale. Le mot français "maladie" étant chargé d'ambiguïté, un chercheur américain, Allan Young, a proposé de lui substituer trois termes anglais qui clarifient la notion de maladie : disease (sens nosologique), sickness (dimension sociale), illness (dimension subjective). Ces appellations ont également été adoptées en France.  00:04:22
 Culture lao, fruit d'un "syncrétisme sans synthèse"  La civilisation lao est le résultat d'une superposition de différentes strates socio-historiques : thaï, indienne, bouddhiste prédominante. Les conceptions issues de ces différentes influences, bien qu'étant tout à fait hétérogènes et incompatibles, trouvent leur cohérence au niveau de l'inconscient. Car au niveau inconscient, Richard Pottier nous fait remarquer que ces notions renvoient aux mêmes structures de sens.  00:07:26
 "Universelle étrangeté des mythes d'origine"  Lors de ses recherches sur les pratiques thérapeutiques, Richard Pottier a été amené à se poser la question de l'existence d'un myhe d'origine de la médecine. A sa grande stupéfaction, on lui raconte un mythe sur l'origine de la riziculture. Comprenant que ce mythe était au fond un mythe de la condition humaine, et constatant que des mythes semblables se trouvaient sur les cinq continents, Richard Pottier en vient à constater "l'universalité des mythes d'origine". Le type de structuration du mythe est, selon lui, à la source de son efficacité symbolique.  00:10:06
 Structure du mythe  Richard Pottier analyse la structure du mythe selon Lévi-Strauss. Les mythes reposent sur l'homologation de plusieurs structures sémantiques ou "codes". La limite de la conception de Lévi-Strauss : son interprétation des mythes s'inspire des théories du contrat social, du passage de la nature à la culture.  00:05:33
 Interprétation du mythe : théorie avancée par Richard Pottier  Richard Pottier considère que le mythe d'origine permet l'accès du sujet à l'ordre symbolique, i.e au statut de sujet responsable. Il nous avance son ultime hypothèse où le symbolisme serait le dispositif psychique qui permettrait au sujet de surmonter sa dualité d'origine, de faire vivre ensemble un inconscient et un conscient.  00:03:59
 Ouvrages de Richard Pottier à venir  Après son livre intitulé anthropologie du mythe, étude d'après une version non bouddhisée sur les mythes d'origine de la riziculture (mythe du génie du riz), Richard Pottier travaille actuellement sur une version bouddhisée du même mythe. Il s'intéresse également aux mythes de fondation des dynasties, visant à légitimer l'autorité d'une dynastie, et aux rapports de pouvoir entre les ethnies et les catégories sociales.  00:02:06




Accueil - Mentions légales - Crédits
Anthropologie de la maladie et du mythe au Laos et en Asie du Sud-Est, 01/12/2008 09:48:06







Dernière mise à jour le 01/06/2009
All rights reserved © ESCoM 2008
Aide - Plan du site - Nous contacter - Mentions légales -
http://www.archivesaudiovisuelles.fr