Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias


Recherche
 
   


   

 

Iguazu - Argentina
2004 © E. de Pablo
 
Au début - le C.R.I. (Centre de Recherche Interlangue)

L'Équipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) a été créée sous l'intitulé "Centre de Recherche Interlangue" (C.R.I.) en 1991 par un commun accord entre Charles Morazé (alors Président de la Commission Nationale des Études Interculturelles et membre fondateur de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme) et M. François de Labriolle, alors Président de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).

A l'origine, le C.R.I. s'est défini comme un centre de recherche spécialisé dans la description sémiotique et la modélisation de données lexicales, textuelles et discursives en vue de leur exploitation par des voies informatiques.

La "naissance" de l'ESCoM

Le changement d'intitulé du C.R.I. en "Équipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias" (ESCoM) est intervenu en 1995 suite aux élargissements progressifs et à une réorientation sensible des activités de recherche du centre travaillant dès lors principalement sur des problématiques théoriques et pratiques qui concernent à la fois:

la sémiotique, le traitement de l'information et l'ingénierie des connaissances (la cognitique);
la sémiotique de la culture et la communication interculturelle;
la sémiotique du texte et, plus particulièrement, du document audiovisuel;
les technologies du numérique pour la gestion et l'exploitation de patrimoines de connaissances.

Les activités de recherche et de développement à l'ESCoM s'organisent autour d'une équipe d'une dizaine de chercheurs et ingénieurs financés par des projets de R&D nationaux (dont projets ANR) et internationaux (dont projets Européens), par la Fondation de la Maison des Sciences de l'Homme (FMSH) à Paris etcle Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (MENESR).

Depuis sa création, Peter Stockinger, Professeur des universités à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) à Paris, est le directeur de l'ESCoM.

L'ESCoM au sein de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme

Depuis 2001, l'ESCoM est un service de recherche de la Maison des Sciences de l'Homme. Ses principales missions concernent :

la mise en place, gestion, exploitation et conservation de patrimoines de connaissances à l'aide des technologies du numérique;
la définition et la conduite des activités de R&D sémiotiques et informatiques débouchant sur des utilisations de plus en plus diversifiées et "personnalisées" des fonds documentaires numériques composant des archives ou bibliothèques numériques.

Dans le cadre de ses activités de recherche en sémiotique audiovisuelle appliquée aux technologies du numérique, l'ESCoM a ainsi mis en place, en 2001, le vaste programme "Archives Audiovisuelles de la Recherche" (AAR) consacré d'une part à la constitution, diffusion et exploitation de corpus audiovisuels enligne et d'autre part au développement d'un environnement de travail numérique pour la mise en place et la gestion d'archives audiovisuelles enligne.

L'ESCoM dans le monde de la recherche et de l'enseignement

En France, l 'ESCoM entretient des relations de travail avec un certain nombre de services, centres et établissements de recherche et d'enseignement, d'institutions publiques ainsi que de sociétés privées. Ces relations concernent le plus souvent des coopérations scientifiques et techniques dans les domaines de l'ingénierie sémiotique, du génie documentaire et de la production, circulation et conservation de connaissances sur support numérique.

De par le fait que son directeur, Peter Stockinger, y enseigne la sémiotique et les nouvelles technologies de l'information, l'ESCoM entretient des rapports privilégiés avec l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INaLCO), notamment avec la filière "Formation et communication interculturelle".

Un réseau de coopération scientifique permanent dans le domaine de la sémiotique appliquée à la production, gestion et exploitation de patrimoines de connaissances s'est constitué depuis 2001 regroupant des chercheurs et ingénieurs de l'ESCoM, de l'INA Recherche, du LIRMM de l'Université de Montpellier III etdu LEIRIA de l'Université d'Angers.

A travers ses projets de R&D internationaux, l'ESCoM entretient des relations suivies avec un réseau de centres et établissements de recherche établis en France, en Europe et en Amérique du Nord et du Sud (Argentine, Bolivie et Brésil).

Le travail à l'ESCoM

Les personnes qui travaillent partiellement ou à temps complet à l'ESCoM :

appartiennent en tant que personnel salarié soit à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, soit à d'autres institutions de recherche ou de l'enseignement supérieur;
sont des assistants de recherche et ingénieurs disposant d'un CDD dans le cadre de projets Européens ou français de R&D;
sont des chercheurs post-doc ou étudiants-chercheurs bénéficiant de l'infrastructure technologique et du patrimoine scientifique de l'ESCoM et de la FMSH pour poursuivre leurs travaux de recherche;
sont des étudiants-stagiaires (de niveau mastère 1 ou 2) complétant leur formation universitaire ou d'ingénieur dans le cadre de projets pratiques et - en règle générale - technologiques.

Pour de plus amples informations à ce propos, veuillez prendre contact avec l'équipe de l'ESCoM.

 


 

Toute utilisation d'informations contenues sur le site doit faire l'objet d'une demande adressée à Elisabeth de Pablo, webmestre du site.

 

Contacts - Plan du site - Mentions légales
All rights reserved © ESCOM 2000-2010